La journée mondiale sans Facebook a été adoptée le 28 février 2011, et depuis, les adeptes du réseau social se mettent au défi de réussir à passer 24h sans Facebook. Cette année alors, cela fera 5 ans que cette journée « challenge » existe, toutefois, il faut admettre que depuis, Facebook a pris une grande place dans notre quotidien.

Facebook : Les jeunes commencent à se désintéresser

Actuellement, avec ses 2.3 milliards d’utilisateurs dans le monde, et dont 35 millions sont en France, Facebook reste indéniablement le réseau préféré de tous. Cependant, force est de constater qu’actuellement, le réseau social de Mark Zuckerberg perd de sa popularité auprès des jeunes. En effet, la catégorie d’âge 16-25 ans commence à préférer les autres réseaux. Pour illustrer cela, un sondage publié sur Diplomeo a montré que seuls deux jeunes Français sur trois utilisent de façon régulière Facebook, alors qu’il y a à peine 2 ans, ils étaient 9 sur 10. Selon toujours les chiffres de cette enquête, 17% de ces jeunes inscrits auraient même supprimé leur compte l’année passée. Et actuellement, un jeune de 16 à 18 ans sur deux n’a pas de compte Facebook, chose encore incroyable si l’on se réfère à la popularité du réseau il y a quelques années.

Une rude concurrence

Ce désintérêt qui n’est pas si soudain concernant Facebook peut s’expliquer de différentes manières, mais la raison la proche est surement une rude concurrence. En effet, si en 2004, Facebook régnait en seul maître sur la toile, aujourd’hui, il a plusieurs concurrents, qui ne cessent d’innover pour continuer à attirer les utilisateurs. Et même si Facebook possède dans son groupe plusieurs autres réseaux populaires auprès de la jeune cible comme Instagram, cela ne l’aide pas à retrouver ses abonnés.

Ensuite, il faut aussi avouer que les différents scandales concernant Facebook ses derniers mois n’ont pas amélioré les choses. Rien qu’en 2018, une trentaine de fuites de données ou de piratage ont été recensés sur Facebook, selon Thomas Fauré, fondateur de Whaller, un réseau social français, très prometteur, encore méconnu de la plupart des gens aujourd’hui. Selon ses dires : « Facebook ne respecte pas les libertés individuelles ni les données de ses utilisateurs. On nous le vend comme un réseau pour tisser des liens, mais en réalité la plateforme est faite pour vous vendre de la publicité ».

Pour y faire face, le géant américain tente alors, tant bien que mal de sortir plusieurs mises à jour, et améliorations afin d’offrir à sa cible une meilleure expérience d’utilisation. La dernière en vue est TikTok, qui permet de réaliser de petites séries de vidéo avec des effets amusants. Même si l’application n’a pas encore l’effet escompté, elle commence quand même à être très appréciée auprès des 13-18 ans, qui sont actuellement 500 millions dans le monde à l’utiliser, et 9 millions seulement en France.

comment créer une société offshore?