Facebook a reçu de nombreuses critiques pour avoir pris trop de temps avant de supprimer une annonce sur laquelle un père vendait sa fille aux enchères. C’est l’une des preuves qui montre que le réseau social rencontre un véritable problème de modération.

Semblable aux marchés aux esclaves

Des vaches, des voitures de luxe, des vélos, des bateaux, des smartphones et de l’argent liquide ont été proposés comme dot à une habitante du Soudan du Sud contre la main de sa fille âgée de 16 ou 17 ans à peu près. Cette information a été dévoilée par l’association de la défense des droits des enfants sur Plan international. Cette adolescente a pratiquement vendu aux plus offrants le 25 octobre avant que le post ne soit supprimé définitivement par Facebook. Parmi les intéressés figuraient 5 hommes ayant des places importantes au sein du gouvernement.

George Otim, le PDG de la filiale locale de l’association Plan International a déclaré que c’était « incroyable qu’une fille puisse être vendue en mariage sur le plus grand réseau social du monde à notre époque ». Ce dernier à aussi ajouter que cette façon d’utiliser la technologie de nos jours lui faisait penser aux « marchés aux esclaves actuels ». Plan International a réclamé au gouvernement sud-soudanais à ce que les personnes ayant participé aux enchères reçoivent les sanctions qu’ils méritent, avant que cela ne serve d’exemple pour d’autres.

Un problème de modération pour Facebook

Depuis toujours, le célèbre réseau social créé par Marc Zuckerberg et son équipe a considéré la modération comme étant un sujet sensible. En effet, le site a souvent fait face à des accusations de censure et de laxisme. Toutefois, Facebook a récemment augmenté son équipe dédiée à s’assurer de la sécurité. En effet, plus de 20 mille personnes sont aujourd’hui à la charge de modérer les publications de milliards d’utilisateurs de réseau. En outre, le site utilise aussi l’IA (Intelligence Artificielle) afin de détecter tous les contenus jugés litigieux, et cela, de manière automatique.

Néanmoins, même avec ces tout nouveaux moyens, le réseau social n’a toujours pas déterminé la formule parfaite pour s’assurer de l’équilibre entre la circulation des divers contenus ainsi que la suppression des publications interdites. Pour plus de précautions vis-à-vis de ce sujet, l’entreprise a récemment instauré une cour d’appel indépendante pour pouvoir répondre le plus rapidement aux litiges. En plus de cela, Facebook ouvrira ses portes pour la délégation des régulateurs français, qui ont pour tâche principale d’examiner les processus internes. Mais pour le moment il est très probable que l’entreprise rencontre à nouveau des trous d’air.

Cause de la publication : pratique des mariages d’enfants au Sud-Soudan

Le mariage des enfants se fait de plus en plus courant à cause des mauvaises conditions de vie qu’il y a dans ce pays. Effectivement, l’instabilité, le faible taux d’alphabétisation, mais surtout la pauvreté entraîne de nombreuses familles sud-soudanaises n’hésite pas à obliger leurs filles à se marier, et cela, même si elles ne sont que des enfants.

comment créer une société offshore?