À eux deux, Emma Cakeup et Oltean Vlad cumulent plus de 2 millions d’abonnés. Depuis quelques jours, lorsque vous vous attardez sur les commentaires de leurs publications cependant, beaucoup accusent les deux influenceurs d’arnaque. Et les plaintes contre eux sont de plus en plus nombreuses sur les réseaux sociaux. En cause, des placements de produits à des prix exorbitants.

Pratiques assimilées à de l’arnaque

Pendant le black Friday, comme plusieurs de leurs congénères, les deux youtubeurs ont partagé des codes promo sur les réseaux sociaux. Et parmi ses codes, Oltean Vlad a partagé à plusieurs reprises des codes de vente de montres en ligne sur le site Prestige Chronos pour sa communauté. Le code en question couvrait plusieurs modèles avec des prix allant de 70 à 400 euros. Le problème, c’est au niveau des prix, les fans qui ont commandés ont tous été déçus. En cherchant sur le net en effet, les prix bradés qu’a promis le youtubeur sont 7 fois plus chers que sur d’autres sites. Et le comble, le site en question (Prestige Chronos), est aujourd’hui introuvable.

Pour le Black Friday aussi, le couple a fait la promotion d’écouteurs fortement ressemblants aux AirPods d’Apple. Vendus 179 euros chez le géant à la pomme, Emma Cakeup et Oltean Vlad ont partagé le bon plan baptisé « AirPods Classic » à 49,90 euros. Tout cela à partir du site Watch4pro. Le produit semble original sur les photos du site, qui a même repris un cliché officiel d’Apple pour mettre en avant les écouteurs. Mais encore une fois, la surprise a été mauvaise une fois le colis réceptionné par les fans. Tout d’abord, les écouteurs n’étaient que des pâles copies et ici encore, aucune réclamation ne pouvait être faite car le site Watch4pro n’existe plus en ce moment sur la toile.

Enfin, toujours dans ce même esprit, les deux youtubeurs ont fait la promotion d’un site de fitness ody Program, en publiant sur les réseaux sociaux, des codes promos ou encore des pubs sur les produits vendus sur le site. Ils ont par exemple fait l’éloge d’un stimulant musculaire vendu à 69,99 euros au lieu de 119,99 euros pour le Black Friday. Une affaire à première vue pour les fans, mais lorsqu’on fait ses recherches sur le produit en question, on le retrouve très vite à moins de 15 euros sur Amazon.

Une pratique courante chez les influenceurs

Jusqu’à aujourd’hui, aucun des deux youtubeurs concernés n’a fait de déclaration face à ses accusations. La pratique n’en est pas cependant à ses débuts, et c’est malheureusement un quotidien pour certains influenceurs. Par exemple, en 2017, la célèbre Nabilla a fait la promotion de chaussures de sport vendues sur le site randsprivate.com. Une fois les commandes passées cependant, les clients n’ont jamais été livrés, alors que leur compte était débité. Et une fois l’enquête approfondie, le site en question était bidon avec une fausse adresse et un faux numéro Siret.

Une agence d’influenceur a également été mentionnée à plusieurs reprises comme collaborant avec ses sites bidon. L’agence a cependant démenti tout type d’arnaque et s’assure des sites avec lesquels elle travaille. Plus récemment, l’agence aurait également établi un partenariat avec une marque de soutien-gorge. L’enseigne en question prétendait reverser 2% du montant des transactions à la ligue contre le cancer. Pour vendre ainsi, les influenceurs ont publié à plusieurs reprises cette forme de don pour attirer le public. Malheureusement, après enquête, il s’est avéré que la marque de soutien-gorge n’a versé aucun montant quelconque à la ligue contre le cancer. Et plus grave encore, ils vendaient des soutiens « low cost », dangereux pour la santé.

comment créer une société offshore?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here