Un « Fonds pour le civisme en ligne » sera déployé par le groupe Facebook à partir du début 2019. Fixée à un million d’euros, cette somme devra financer des projets de lutte contre le harcèlement en ligne.

Annoncé à la veille de la journée nationale contre le harcèlement à l’école, ce million d’euros sera destiné uniquement aux projets français. Aussi, dans la même perspective de redorer son image auprès des utilisateurs, depuis le mois d’octobre dernier, Facebook a décidé de lancer plusieurs initiatives à l’échelle mondiale contre le harcèlement sur internet, et plus spécifiquement sur les réseaux sociaux. Le groupe américain a décidé de lutter contre les différents types de dérives sur internet (incitation ou discours de haine, harcèlement entre ados, désinformation, etc.). Même si ces fonds sont consacrés à la France, les pays étrangers vont eux aussi pouvoir bientôt en bénéficier.

Ces dernières années, les réseaux sociaux dont Facebook, font face à une grosse difficulté à modérer les harcèlements et les discours incitants à la haine entre les utilisateurs. Un appel à projet a donc été lancé ce 7 novembre 2018, pour financer cette lutte au cours l’année 2019. Une dizaine de projets français vont donc être sélectionnés, et bénéficier de ce fonds mobilisé par le géant américain. Les projets devront tourner autour de trois thématiques dont : la lutte contre le harcèlement, la lutte contre les discours de haine et le développement de l’esprit critique. Seul le meilleur projet de lutte contre le harcèlement des jeunes recevra un prix spécial et un financement de 200.000 euros.

Ces fonds s’adressent donc aux associations, aux start-ups, et même aux grandes entreprises. Les dossiers peuvent être déposés du 7 novembre au 15 décembre prochain. Seulement 20 projets vont être proposés au jury le 23 janvier 2019. Et les résultats ne vont être publiés que le 5 février pour leur laisser le temps de se mettre d’accord. En dehors du premier, chacun des 10 à 12 projets va bénéficier d’environ 80.000 euros. Dans son communiqué, la firme internationale Facebook a stipulé que ce projet va débuter en 2019, mais sera renouvelé chaque année, et fonctionnera de la même façon de manière à promouvoir les entités qui innovent dans la promotion de comportements responsables en ligne.

Cette action est également épaulée par plusieurs parties françaises. À l’exemple du président de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves ou FCPE, ou encore la Youtubeuse Lola Dubini qui n’ont pas hésité une seule seconde à rejoindre le mouvement. Lola Dubini a même partagé son expérience personnelle sur le harcèlement qu’elle a subi lors de son enfance, ce qui l’a amené à soutenir ce projet. Avec le président du FCPE, ils vont faire partie du jury qui va sélectionner les projets qui vont bénéficier de ces fonds. Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine va également faire partie de cette équipe de choc, et renforce donc l’implication du gouvernement dans la lutte contre le cyber-harcèlement.

comment créer une société offshore?