Depuis quelques jours, des drôles de dessins circulent sur le célèbre réseau social Facebook. Mais derrière ces contenus humoristiques se cachent en réalité des liens de piratage.

Des dessins en noir et blanc et des titres attrayants tels que : « à quoi ressemble la vie avant et après le mariage» ou «À quoi ressemble la vie avant et après 30 ans» est désormais le moyen utilisé par les hackers pour pirater votre compte. Ces liens que vous avez sûrement vu passer sur votre fil d’actualité sont en vérité extrêmement dangereux pour vos données personnelles. Ils ont tous la même apparence : deux dessins dont l’un est caché pour vous donner l’envie de voir ce qui s’y cache, et sous ces images, figure toujours la même adresse : «S3.AMAZONAWS.COM».

Ensuite si vous cliquez dessus, vous allez voir qu’une autre page s’affichera sur votre PC ou votre téléphone en vous demandant toujours et encore la même question, « aviez-vous plus de 16 ans ? ». Si vous répondez « oui », vous donnez à vrai dire, sans que vous le sachiez, l’accès à vos paramètres de publications sur Facebook. Une fois verrouillé, votre compte sera à la merci des hackers. Il est donc très probable que vos amis voient des publications sur votre compte sans que vous ne puissiez rien faire.

Qu’entend-on par hameçonnage ?

Dans le langage informatique, ce genre de piratage est nommé « hameçonnage » en faisant référence à l’hameçon que l’on utilise quand on pêche. Comme quoi, on vous attire pour pêcher dans vos données personnelles. Selon Yves Duchesne, un spécialiste de la cybersécurité, « C’est une technique extrêmement efficace contre laquelle il est très difficile de lutter». Il aussi précisé qu’ «avec ces images partagées sur Facebook, on est face à un type particulier d’hameçonnage qu’on appelle du clickjacking. Le principe est simple , il s’agit d’un bouton contaminé (ici celui qui vous demande de confirmer que vous avez plus de 16 ans, NDLR) qui déclenche le téléchargement d’une application malveillante une fois que vous cliquez dessus».

Comment pouvoir sécuriser son compte Facebook ?

Une fois que le piratage est constaté, il faut agir le plus rapidement possible et prioriser deux choses : changer illico presto le mot de passe Facebook et ensuite supprimer l’application qui est la source du piratage. Pour ce faire, allez dans vos paramètres et cliquez sur la rubrique « apps et sites webs », vous pourrez alors supprimer tous les droits d’accès des applications dont vous ignorez l’existence. Veillez également à supprimer la publication et à prévenir tous vos amis s’ils ont la tentation de partager le même genre de contenus.

À part votre compte personnel, il est également important de voir si le logiciel n’a pas déjà été installé sur votre téléphone ou votre ordinateur. Si vous êtes sur ordi, commencez par vérifier les extensions qui y sont installées et celles que vous suspectez. Sur votre téléphone, vérifiez dans les réglages qu’aucune application n’a été téléchargée sans que vous ne le sachiez.

Ayant contacté un porte-parole de Facebook, on a pu découvrir qu’ « Après enquête, nous avons supprimé tous les liens et les posts contenant ces liens, afin d’en arrêter la diffusion. L’incident est désormais résolu. Aucune donnée d’utilisateur n’a été partagée, car la seule action était de poster ce même lien sur les murs des utilisateurs.» Mais malgré cela, restez tout de même vigilant.

comment créer une société offshore?