Suite à l’article publié par le quotidien britannique Telegraph, les rumeurs sur la suppression future du bouton « like » sur le réseau « Twitter » seraient en cours de réalisation. Le PDG de Twitter lui-même a voulu s’expliquer sur le sujet, et pour l’instant apaiser les utilisateurs déçus par cette nouvelle. Effectivement, les internautes ont commencé à s’exprimer sur le sujet en affirmant leur doute que cette solution soit la bonne.

Nous le savons tous, le groupe Twitter est en train de réfléchir à une refonte de leur plateforme, mais aussi en train d’essayer de voir quelle serait la meilleure solution dans le but d’améliorer les interactions entre les utilisateurs. Ces derniers temps, la plateforme a été polluée et bondée de discours haineux, de messages pleins de violence, ou encore tout autre forme et type de harcèlement. Face à cela, les différentes plateformes de réseau social commencent à chercher le meilleur moyen d’en parvenir à bout de toute cette problématique, et arriver à maitriser les contenus inappropriés publiés par ses utilisateurs. Pour Twitter, la suppression du like serait-ce donc la solution ?

À vrai dire, le vrai souci réside dans le fait que les messages et les actions sur Twitter sont visibles par tous ses followers ! Aimer, commenter ou réagir à un message n’est pas une action privée, toutes les personnes qui vous suivent vont pouvoir le voir dans leur fil d’actualité. Malheureusement, aucun paramètre n’est encore capable de régler ce problème, alors que ces réactions pourraient être mal vues par les autres utilisateurs, et faire rapidement polémique sur certains sujets sensibles. De ce fait, les utilisateurs se demandent si au lieu d’envisager la suppression du bouton j’aime, pourquoi ne pas se focaliser sur cette option de rendre certaines actions privées…

Les dirigeants de Twitter restent assez évasifs sur le sujet. Pourtant, ils n’ont même pas essayé de nier la possibilité de suppression de ce fameux bouton like tellement appréciée. Cette possibilité n’est donc pas écartée. Cependant, Jack Dorsey, le grand patron du groupe Twitter, s’est expliqué sur leurs intentions. Il annonce alors que ce projet de suppression taraude dans leur esprit depuis quelque temps déjà. Cependant, il a affirmé lors d’un Tweet sur son compte officiel, que ce projet ne fait pas encore partie de leur priorité, mais qu’ils y réfléchissent…

Les fakes news étant de plus en plus nombreux sur les réseaux sociaux, l’heure est à l’action tant pour Twitter que les autres plateformes. En effet, chacun fait comme il peut pour essayer de rassurer le public et histoire de se refaire une bonne image par rapport à toutes ces controverses. L’objectif des dirigeants de Twitter est de créer un espace où chaque utilisateur pourra débattre et échanger en toute tranquillité. Après la suppression de près de 70 millions de comptes fakes, la disparition du bouton « j’aime » serait peut-être un premier pas vers cet objectif qui reste pour le moment, encore hors de portée.

comment créer une société offshore?