Les lois chinoises concernant les jeux d’argent sont très strictes. Apple l’aura appris à ses dépens : alors que son App Store proposait une myriade d’applications justement destinées aux paris, l’entreprise a été dans l’obligation de les supprimer pour rester conforme à la loi. Une décision difficile qui aurait été adoptée sous la pression des autorités locales, et qui se conformerait à un code bien établi des applications autorisées sur le territoire.

Plus de 25.000 applications supprimées

C’est le grand ménage chez Apple : alors que la marque tente de se maintenir sa popularité dans les pays orientaux, elle se fait réprimander par Pékin qui l’aurait rappelé à l’ordre. La raison de cette intervention ne serait autre que la présence sur l’App Store d’applications liées aux paris, et autres jeux d’argent. Interdits par les lois locales, ces logiciels mobiles ne seraient donc pas conformes aux termes de régulations votées par Pékin. La marque n’aura eu d’autre choix que de faire le ménage dans son catalogue : ce sont ainsi plus de 25.000 applications qui ont été supprimées, et le nombre serait susceptible d’augmenter dans les prochains jours.

Les programmes incriminés sont nombreux, et proposent des formes plus ou moins marquées de paris, dont la seule utilisation est illégale en Chine. Dans un communiqué, la marque à la pomme s’explique : la suppression des applications est effective, tout comme celle des développeurs tentant de distribuer illégalement les logiciels interdits.

Malgré une première vague de suppression et des efforts constants, la partie serait loin d’être gagnée. Apple affirme, en effet, que ces comptes ne sont pas tout de suite évidents à débusquer : les équipes chargées de ces suppressions doivent ainsi les trouver avant qu’ils ne puissent apparaître sur le catalogue en ligne. Si les programmes sont supprimés de la version chinoise du store, ils restent disponibles dans les autres pays.

Le catalogue réservé au marché chinois connaît ainsi une énième restriction, qui pourrait avoir un impact sur la popularité de la marque. Faisant actuellement face aux critiques des médias chinois, la marque américaine tente tant bien que mal de garder la tête hors de l’eau.

Une plateforme en perte de renommée sur le marché chinois

Si Apple a longtemps fait partie des marques américaines les plus appréciées des chinois, il fait aujourd’hui face à des détracteurs qui entament cette popularité. En effet, le gouvernement chinois est loin d’être favorable aux actions de la maison. Son service de messagerie est le premier à être visé par les critiques : jugé peu pertinent et inefficace, les filtres de l’iMessage se sont attirés les foudres du gouvernement qui lui reproche un certain laxisme dans son fonctionnement.

Ce n’est pas la première fois que le groupe américain se voit fustigé par la presse chinoise : au mois de juillet, les médias avaient déjà critiqué la présence de programmes frauduleux sur le store. Cette fois, ce sont les jeux de paris et autres applications de fausse loterie qui sont visés, mettant une pression supplémentaire sur les épaules des équipes américaines.

comment créer une société offshore?